Pause lecture #1

L’année dernière, j’ai lu un peu plus de 50 livres. Un nombre dont je suis très fière étant donné que je me suis enfin remise à cette passion que j’ai depuis que je suis toute petite et surtout, je m’y suis tenue. J’ai réussi à passer le cap des 50, qui était un but que je m’étais fixée sans trop y croire.
Ça m’a donc donné des idées pour cette nouvelle année : chaque début de mois, je vous parlerai de mes lectures en espérant vous faire découvrir de nouvelles choses.

LES ETINCELLES INVISIBLES de Elle McNicoll:
Addie est autiste. Lorsqu’elle apprend en cours d’histoire que sa petite ville de Juniper a persécuté, torturé et exécuté au Moyen Age des dizaines de sorcières, elle est bouleversée. Ces femmes accusées de sorcelleries n’étaient-elles pas autistes ou neuroatypiques comme elle? Victime de brimades en classe, Addie se sent particulièrement concernée par leur sort. Elle décide de mener campagne pour que la ville de Juniper rende hommage à ces sorcières injustement traitées.

Ça a été une lecture plutôt rapide. Je l’ai commencé un dimanche en fin de matinée et environ deux/trois heures après c’était terminé. C’est un livre plutôt doux, qui parle de sujets importants tels que l’autisme et le harcèlement scolaire. Ce sont des sujets traités de manière assez détaillée et presque enfantine. J’ai adoré ce style d’écriture qui m’a permis de rentrer tout de suite dans la peau du personnage et de comprendre chaque émotion qu’elle ressentait et chaque obstacle qu’elle rencontrait. J’ai aussi beaucoup aimé le parallèle fait entre les sorcières qui étaient brûlées vives à cause de leur différence et cette époque moderne qui n’accepte pas toujours les personnes différentes et qui les traitent parfois de façon très injuste. On parle d’acceptation de soi, des autres, de bienveillance et j’ai trouvé ça très touchant. Il est très simple, très doux et très rapide à lire. Un très beau livre pour comprendre un peu mieux l’autisme – qui m’a aussi fait pensé à la série Atypical : le héros trouve son réconfort en s’intéressant aux pingouins et Addie, elle, s’intéresse aux requins. J’ai beaucoup aimé la façon dont elle en parlait !

THE MAGPIE SOCIETY tome 1
Quand une des élèves de la prestigieuse Illumen Hall boarding school est retrouvée morte, une mystérieuse pie tatouée dans le dos, Audrey et Ivy, deux pensionnaires que tout oppose, découvrent un secret terrifiant caché au cœur de leur école à l’apparence si… parfaite.

THE MAGPIE SOCIETY tome 2
Alors que le meurtrier de Lola Radcliffe court toujours, Clover disparaît dans des circonstances plus qu’étranges. Le mystère s’épaissit et le danger se rapproche d’Audrey et d’Ivy… Et les deux nouvelles amies sont plus que jamais déterminées à faire la lumière sur cette sombre affaire. Elles n’ont pour indice qu’un message énigmatique laissé par le Cercle des Pies, l’organisation secrète qui tire les ficelles dans l’ombre d’Illumen Hall. Pour en savoir plus, les deux colocataires vont devoir plonger dans l’histoire de leur prestigieux pensionnat.

J’avais déjà lu le tome un fin 2020 et je l’ai relu cette année pour pouvoir enchaîner avec le tome deux et ne louper aucune intrigue. C’est un roman young adult, qui m’a beaucoup fait pensé au film Wild Child – le meurtre et le mystère en plus.
J’ai beaucoup aimé le tome un qui est assez lent mais qui permet d’avoir beaucoup de cartes en main pour la suite. Il installe les personnages, l’intrigue, on apprend juste ce qu’il faut de la vie de chacun tout en gardant assez de mystère pour n’avoir que très peu de suspects.
Le tome deux est beaucoup plus rapide, il se passe plein de choses et l’intrigue n’est pas mal construite. Jusqu’aux dernières pages j’ai été menée par le bout du nez même si quelques passages me faisaient douter sur certains personnages. Jusqu’à la toute fin nous ne savons pas qui est le meurtrier de Lola et j’ai trouvé ce principe vraiment super. Le plot twist est prenant et j’ai retenu mon souffle quand le prénom a enfin été dévoilé. Par contre j’ai été assez déçue, une fois que nous savons qui est derrière tout ça.
Je suis allée voir des avis et c’est très partagé : certains ont une impression d’inachevé comme moi et d’autres ont adoré la tournure que prenait l’histoire ! La fin m’a aussi posé problème sur d’autres parties du roman mais autrement tout était très bien mené et pas mal écrit. Je vous laisse faire votre propre opinion mais pour ceux qui le liront/qui l’ont lu, je serais curieuse de voir ce que vous en avez pensé !

SORCERY OF THORNS de Margaret Rogerson

Elisabeth, qui a grandi au milieu des redoutables livres de sorts d’une des Grandes Bibliothèques d’Austermeer, le sait depuis son plus jeune âge. Et elle compte bien protéger le monde de cette magie néfaste, l’épée à la main s’il le faut. Jusqu’au jour où l’un des plus terrifiants grimoires se transforme en monstre de cuir et d’encre, semant mort et destruction. Accusée de l’avoir libéré et forcée à comparaître devant la justice à la capitale, Elisabeth se retrouve prise au piège d’une conspiration vieille de plusieurs siècles. Bien malgré elle, elle doit trouver secours auprès du sorcier Nathaniel Thorn, et de son mystérieux serviteur, Silas. Les Grandes Bibliothèques ne sont pas seules en jeu : le royaume entier est en péril. Elisabeth va devoir remettre en question tout ce en quoi elle croyait… car s’ouvre devant elle une voie qu’elle n’aurait jamais pu imaginer.

Gros coup de cœur de ce mois de janvier ! Un bon pavé de quasiment six cents pages – ça faisait très longtemps que je n’avais pas lu un livre aussi long aussi rapidement. J’avais acheté l’édition grimoire, en espérant très fortement que le contenu me plaise autant que l’extérieur tant c’était joli. Et ça n’a pas loupé ! J’aime beaucoup les histoires fantastiques qui parlent de livres, avec des nanas inspirantes et fortes, de la magie et bien sûr une petite histoire d’amour en fond. On peut dire que j’ai été servie. C’est un one shot très complet, avec des descriptions très détaillées et une action qui ne traîne à aucun moment. L’histoire d’amour reste en fond, ce que je préfère parce que ça permet de garder une action quasi constante et de ne pas perdre le rythme (ni d’oublier qu’il y a d’autres personnages tout aussi important). Élisabeth a un tempérament de feu, un amour pour les livres que je partage et une meilleure amie du tonnerre. Tout est vraiment bien mené et il n’y a pas un chapitre moins bien qu’un autre, même la toute fin est grandiose. Tout est superbe et j’ai beaucoup aimé le style d’écriture. Gros gros coup de cœur pour Silas, qui n’est qu’à moitié un personnage principal mais qui a sa place et qui l’occupe parfaitement bien ! Je recommande totalement.

Anne de Windy Willows de Lucy Maud Montgomery

Ses brillantes études universitaires terminées, Anne Shirley se voit confier la direction du lycée de Summerside, une petite bourgade de l’Île-du-Prince-Edouard, d’apparence paisible, mais qui va lui réserver bien des surprises. A ses côtés, nous allons découvrir Windy Willows, la pension où elle va vivre pendant trois ans – ainsi que ses occupantes -, la petite Elizabeth, sa féérique voisine, Katherine Brooke, sa collègue désabusée, et ses élèves, qu’ils soient touchants ou tout à fait exaspérants. Avec un humour toujours plus fin, des envolées lyriques et nostalgiques, Anne de Windy Willows offre le portrait d’une jeune femme tout en nuances : généreuse et directe, fiancée, oui, mais surtout indépendante.

Ahhhh mais quel bonheur de retrouver Anne, qu’est-ce qu’elle m’avait manqué ! On la retrouve pour ce quatrième tome à Windy Willows où elle va passer trois années à enseigner. Bien qu’elle ait grandi et soit devenue femme, Anne garde toujours son imagination débordante, ses jolies phrases, sa douceur et sa force. Elle m’inspire énormément et je me retrouve toujours autant en elle. J’ai eu un joli coup de cœur pour Windy Willows et pour sa petite voisine Elizabeth, qui est un vrai bijou. Katherine a été une vraie surprise et Rebecca Dew m’a beaucoup fait pensé à Marilla – froide au dehors mais tendre et pas si indifférente au dedans. Marilla qui m’a d’ailleurs un peu manqué dans ce roman, même si on la croisait les quelques fois où Anne est revenue à Green Gables. J’ai beaucoup aimé qu’Anne raconte la plupart de ses journées et aventures par le biais de lettres qu’elle envoie à Gilbert, et j’ai hâte de lire la suite où ils devraient enfin être réunis. Si vous aimez les jolies phrases bien tournées, les descriptions à rallonge, le romantisme, la tendresse, l’émerveillement de toutes choses, je vous conseille de lire tout de Anne : de Green Gables à Windy Willows, quatre livres vous attendent (et autant qui ne sont pas encore sortis également) – et puis l’édition de Monsieur Toussaint est juste magnifiquement belle.

L’héritière des Abysses de Rick Riordan

Mon nom est Ana Dakkar. L’océan est mon élément. Il y a quelques minutes à peine, j’étais une simple étudiante de deuxième année à l’Académie Harding-Pencroft, réputée pour former les meilleurs biologistes et explorateurs marins au monde. A présent, je fais partie des rares survivants d’une attaque dont j’apprends que j’étais la principale cible. Mes ennemis savent-ils que je suis la seule à pouvoir retrouver le secret le mieux gardé de l’océan : le Nautilus?

J’ai A-DO-RE. Je n’ai jamais lu ni vu Percy Jackson donc je ne connaissais pas du tout le style de Rick Riordan mais ça a été un véritable coup de cœur. Ce roman a l’air d’être un one shot (j’ai regardé si un tome deux était prévu mais ça n’a pas l’air d’être le cas) mais la possibilité d’une suite est envisageable – et au pire ça fera travailler mon imaginaire. J’ai beaucoup aimé la mise en place de l’histoire et le fait d’avancer à l’aveugle avec Ana – qui est d’ailleurs tellement naturelle dans ses pensées, j’ai adoré le concept. C’est ultra facile de l’imaginer, de la comprendre et de se mettre à sa place. Chaque action est imprévue, à chaque fois que j’avais une théorie, l’histoire allait dans un tout autre sens. J’ai bien eu cette sensation de claustrophobie que je dois à ma peur profonde de l’océan et j’ai malgré tout adoré monter à bord du Nautilus. Tout est vraiment bien décrit et je n’ai eu aucun mal à m’imaginer membre de l’équipage. Gros coup de cœur pour Ester et Socrate, sûrement mes personnages préférés même si c’est dur d’en aimer un moins que l’autre (sauf pour les méchants bien sûr). Je recommande totalement si vous souhaitez un peu de magie, de science, d’océan et d’aventures – et donner de l’amour à Roméo aussi !

Voici pour mes lectures du mois de Janvier !
J’ai aussi lu Héla et les Quatre Royaumes mais j’ai été assez déçue – c’était plutôt court, expéditif et pas assez détaillé à mon goût pour en parler ici.

Je commence cette nouvelle année de lecture avec beaucoup d’enthousiasme et de motivation et j’ai hâte de continuer à dévorer ma pile à lire !

Et vous, qu’avez-vous lu ce mois-ci?

Je vous retrouve dans un mois pour mes prochaines lectures ♥
Nelly.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s