Pause lecture #6

Vous pourriez croire que je n’ai pas beaucoup lu ce mois-ci étant donné que j’étais en vacances et que j’avais donc un maximum de temps pour ça. Mais le tout premier livre que j’ai lu était en fait une trilogie en un seul livre ! Tout s’explique – en vrai, dans les faits, j’ai quand même lu six livres, ce n’est pas si mal. Les vacances ont fait que j’étais aussi très heureuse de faire plein d’autres choses, allant de la plus banale comme entreprendre des travaux sur mon île Animal Crossing à la plus aventurière comme aller faire du kayak en Belgique avec l’amoureux ou partir en expédition à Lille pendant deux jours. Sachant qu’entre ces deux extrêmes j’en ai aussi profité pour écrire, commencer un cahier de vacances, faire de l’accrobranche, découvrir de nouveaux jeux vidéos, être à jour sur mes séries, marcher un peu tous les jours, etc. J’ai été pas mal occupée et là où je pensais passer mon mois tranquillement à la maison avec un bon bouquin, j’ai eu des opportunités et je les ai toutes saisies.

Le livre des étoiles – Erik L’homme

Tome 1 : Guillemot est un garçon du pays d’Ys, situé à mi-chemin entre le Monde réel et le monde Incertain. Mais d’où lui viennent ses dons pour la sorcellerie que lui enseigne Maître Quadehar ? Et qu’est devenu « Le Livre des Étoiles » qui renferme le secret de puissants sortilèges ? Dans sa quête de vérité, Guillemot franchira la porte qui conduit dans le Monde Incertain, peuplé de monstres et d’étranges tribus…

Tome 2 : Après son extraordinaire voyage dans le Monde Incertain, Guillemot a rejoint le monastère de Gifdu afin d’y poursuivre son apprentissage de la magie. La Guilde des Sorciers a décidé d’envoyer une expédition, avec Quadehar en tête, pour mettre un terme aux menaces de l’Ombre, créature démoniaque. Mais l’attaque échoue. Dès lors, les évènements se précipitent : Maître Quadehar, accusé d’être responsable de l’échec, doit s’enfuir. Un mystérieux personnage, le Seigner Sha, réussit à s’introduire dans le monastère de Gifdu. Et Guillemot, accompagné de ses fidèles amis ainsi que de Bertram, un jeune Sorcier, est pris au piège des redoutables Korrigans. Y aurait-il un traître dans la Guilde ? Retrouvera-t-on un jour « Le Livre des Etoiles » qui offrira la paix au Pays d’Ys ? Qui se cache derrière le Seigner Sha ? Guillemot aura besoin de tous ses talents d’Apprenti Sorcier dans ces nouvelles épreuves…

Tome 3 : La nouvelle a retenti comme un coup de tonnerre au pays d’Ys : Guillemot a été enlevé par l’Ombre, l’adversaire le plus redoutable qu’il ait jamais eu à affronter ! En le retenant prisonnier, l’Ombre veut accéder aux ultimes sortilèges du « Livre des Étoiles ». Pendant ce temps, une armée de Chevaliers, conduite par Quadehar, s’allie aux hommes libres du Monde Incertain. Ensemble, ils partent à la recherche de l’Apprenti Sorcier. Dans leur sillage, secrètement, les amis de Guillemot tentent eux aussi de le secourir. Dans la tour où il est enfermé, une lutte sans merci s’engage, opposant le garçon à l’Ombre. Malgré ses pouvoirs exceptionnels, Guillemot résistera-t-il à cette puissance maléfique qui s’apprête à dominer les Trois Mondes ?

J’ai découvert cette trilogie un peu par hasard, parmi les nombreuses sélections d’un compte Instagram – qui ne m’aide absolument pas à être raisonnable dans ma folie livresque. Il s’agit du compte de Marie, qui est aussi l’autrice de la Carte des Confins et libraire – son instagram : muffinsandbooks. C’est une trilogie qui a été publiée entre 2001 et 2003 et à cette époque, j’étais tellement prise par Harry Potter que je n’avais d’yeux pour rien d’autre. Je suis donc totalement passée à côté mais, mieux vaut tard que jamais, j’ai enfin pu la découvrir.
On suit les aventures de Guillemot et de ses amis qui sont tous aussi attachants les uns que les autres. Au début j’ai eu un peu peur parce que ça faisait beaucoup de personnages d’un coup et j’ai toujours du mal à me souvenir de qui est qui mais comme j’ai enchaîné les trois livres, j’ai vite pu prendre mes repères. J’ai tout de suite aimé l’univers, je ne suis pas trop difficile en général dès que ça touche à la magie mais comme c’était un peu daté j’avais peur que ça ait mal vieilli. Et absolument pas ! Tout l’univers est très complet et très riche, j’ai adoré le fait qu’il y ait trois mondes même s’il y en a un qu’on exploite moins vu qu’il est plus basique. Tous les personnages sont très intéressants, il n’y en a pas un qui est moins captivant qu’un autre. C’est plutôt bien écrit même si un peu enfantin dans certaines tournures de phrases, ce qui ne m’a pas trop gêné étant donné que nous suivons les aventures d’adolescents de douze ans dans le premier livre. Je ne peux que vous conseiller de lire cette saga, le livre qui regroupe les trois tomes fait un bon 860 pages mais ça se lit très bien et assez vite.

Le livre des étoiles tome 4 – Jimmy Blin

L’Ombre, l’ennemi juré du Pays d’Ys, n’est plus ! Chevaliers, Sorciers et habitants célèbrent ensemble la paix. Mais la fête est de courte durée : Guillemot de Troïl, qui a sacrifié ses pouvoirs magiques pour vaincre la créature maléfique, a disparu. Seul le Vieux Compas, une boussole légendaire, permettra de retrouver la trace du jeune Apprenti. Une poignée d’irréductibles, accompagnés de Maître Quadehar, se lancent à sa recherche pour sauver leur ami Guillemot.

Ce quatrième tome, sorti cette année, a été écrit par un fan de la saga. C’est donc vingt ans après que j’ai pu découvrir ces quatre romans, sans interruption, le bonheur absolu ! J’ai beaucoup aimé cette histoire, je trouve qu’elle finit bien la saga. Je l’ai trouvé aussi bien écrite que l’originale, on sent toute l’inspiration que l’auteur a eu et on retrouve totalement l’essence des personnages et du monde. Tout finit enfin bien et je trouve cette fin très logique dans l’histoire, ça nous a permis également de retrouver quelques personnages phares et de nous promener un peu plus dans le Monde Incertain, le Monde Certain et le Pays d’Ys. J’avais un peu peur de l’effet fan service, vingt ans après, mais finalement ça se lit très bien !

Les fleurs ne parlent pas – Natacha Birds

Chacun de mes silences
semble avoir une conséquence.
J’aimerais hurler, mais
je ne sais que parler sans mots.
Toute parole ravalée reste
coincée dans mon ventre.

Natacha Birds est une artiste que j’apprécie beaucoup. Instagram, blog, livres, YouTube, je la suis sur plusieurs supports depuis quelques années maintenant et elle est certainement celle qui m’inspire le plus. Je me retrouve beaucoup dans son univers, ses écrits et ses mots me parlent, ses dessins me font vibrer et ses inspirations ressemblent un peu aux miennes. Son premier livre m’avait embarqué, m’avait appris à être encore plus à l’écoute du monde qui m’entoure. Celui-ci est un roman graphique onirique, une pépite remplie de dessins, de croquis et de peintures toutes plus belles les unes que les autres. Elle raconte l’histoire d’une femme fleur qui cherche sa place dans ce monde, qui cherche à s’épanouir. C’est un roman particulier, mais d’une pureté sans égale. Il a trouvé sa place dans ma bibliothèque et, tout comme le précédent de Natacha Birds, va rester à côté de mes autres livres préférés pour très longtemps. L’histoire se lit assez vite, en une heure je l’avais terminé. Mais je compte bien passer beaucoup plus de temps à admirer les courbes, les couleurs, les ombres, les croquis, tout ce côté art qui fait de ce livre une petite merveille.

Sous un ciel d’or – Laura Wood

1920. Lou, dix-sept ans, habite dans une ferme des Cornouailles. Fascinée par la magnifique demeure des Cardew, vide depuis des années, elle y passe des heures, en cachette, à lire et à imaginer la vie de cette famille qui fait la une des revues mondaines. Quand, cet été-là, les propriétaires réinvestissent les lieux, Lou est soudain propulsée dans le monde luxueux et pétillant de l’aristocratie. Tandis qu’un amour inattendu s’éveille en elle, Lou découvre que le champagne, le jazz et le charleston cachent de sombres secrets.

Je n’ai pas pu lâcher ce livre une seule seconde. La seule raison qui a fait que je l’ai lu en deux jours et pas un seul est que j’ai dû reprendre le boulot ! On retrouve un univers proche de celui de Gatsby, pour mon plus grand bonheur. Le champagne, le charleston, les personnalités absurdes et délirantes, les paillettes, le glamour, tous ces petits détails des années 20 que je me représente et qui me font rêver. Et pourtant, ma décennie préférée a toujours été les années 60 mais j’avoue avoir un penchant pour les tenues à franges et les fêtes grandioses – alors que dans la vraie vie, pour les fêtes, ce n’est absolument pas le cas. Ce livre est super bien écrit, il ne s’y passe pas grand-chose en soi et c’est beaucoup de grands paragraphes descriptifs mais j’aime tant ça ! Les personnages sont absolument attachants, tous, que ce soit même Bernie ou Laurie ou Lucky qu’on voit un peu moins même s’ils ont leur importance. J’ai eu un énorme coup de cœur pour Lou, le personnage principal, qui a une personnalité inspirante – qui adore écrire et souhaite en faire son métier, j’étais obligée de l’aimer. Et puis, passer 400 pages à faire la fête sur fond de décadence mais aussi de douceur et d’amour naissant, ça ne pouvait que me plaire. Je vais terminer en mentionnant Robert, le gentleman idéal avec son air renfrogné et son ton hautain et distant qui m’ont tout de suite plu – et m’ont rappelé Mr Darcy – bref, ce livre a trouvé sa place dans ma bibliothèque et n’est pas prêt de la quitter. Je compte bien le relire chaque début d’été !

Il est l’heure de décerner les prix du mois : la palme d’or est pour Sous un ciel d’or qui m’a fait rêver et m’a permis de voyager pendant un temps au pays de Gatsby et des années 20 et il n’y aura pas de bon dernier puisque j’ai beaucoup aimé mes lectures ce mois-ci !

Et vous, qu’avez-vous lu ?

Je vous retrouve fin juillet pour mes prochaines lectures, lisez-bien ♥

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s